Dessin « Fleur mandala de l’infini »

Ce mandala est mon premier mandala. Je l’ai créé avant « la fleur du destin ».

– Mais d’ où vient son nom « fleur mandala de l’infini » ? Et pourquoi encore une fleur ?

– Tout d’abord il faut se souvenir que cette année de quatrième fut difficile pour moi. Je me sentais comme attirée par un trou noir qui voulait m’emmener dans un monde triste et noir.

J’ai donc inconsciemment fait de l’art thérapie. C’est-à-dire me réconcilier avec ce qui m’a entraîner dans une mauvaise vie. Puisque j’adore la nature, j’ai représenté ce qui est le plus beau à mes yeux, le monde où je voulais aller.

Bizarrement, suite à ce mandala, je suis attirée par la vie dont je rêvait. Le trou noir est devenu une fleur qui pousse à l’infini et qui me remonte vers le haut.

C’est un drôle de trou noir, mais dans l’art tout est permis. Pour suivre mes aventures et avoir quelque techniques pratiques, vous pouvez me rejoindre sur twitter.

Et vous, comment faites-vous pour sortir de vos périodes difficiles ? Quelles méthodes utilisez-vous ?

Que ressentez-vous en voyant ce dessin ?

Tableau « La fleur du destin »

J’étais en fin d’année de quatrième. Ma passion du moment était de colorier des mandalas.

– Oui, je dit bien « colorier »

J’ai continué un certain moment comme cela jusqu’au jour ou j’ai voulu créer mon propre mandala.

Je voulais colorier le plus beau, le plus grand des mandalas.

– Quand je dit le plus grand, je veux dire plus grand que les petites feuilles distribuées durant mes heures de permanence.

Je l’ai aussi réalisé pour me prouver que l’on est maître de notre destin. Que l’on n’est pas obligé de se contenter de ce que l’on nous donne. De se limiter par rapport à ce que les autres font.

Si vous avez lu l’histoire du tableau « L’esprit de l’arbre », vous pouvez vous souvenir que cette année de quatrième fut une année difficile pour moi. J’avais choisie de quitter celles à qui je tenais le plus au monde: « mes amies ». J’ai agi ainsi pour suivre mon chemin, celui qui me correspondait le mieux.

– Donc cette fleur c’est toi ?

– Exactement ! Amoureuse de la nature, je me sentais comme une fleur qui a fait le choix de suivre son destin, de créer son parfum et sa propre teinte.

C’est donc de là que viens le nom du tableau: « La fleur du destin«

Cette oeuvre a la particularité d’être faite sur des supports recyclés et de briller à certains endroits au contact de la lumière. Maintenant que vous connaissez son histoire je vous invite à me rejoindre sur Twitter.

Et vous, suivez-vous votre chemin?

Que ressentez vous en admirant cette peinture?