Nous avons vue précédemment « Le portrait de mademoiselle fleur jaune », et allons maintenant nous intéresser à « Les continents de cristal ». Ces deux oeuvres ont été painte aux même endroit le même jours.

> Mini Biographie

Après avoir fait le portrait de la jolie fleur jaune qui m’avait inspiré, je n’avait pas satisfait mon désir de peindre. Je voulais du bleu et du doré cette fois-ci.

🌎 La mousse sur les rochers était toujours aussi belle, aussi douce et fragile que je la voyais avant. Je refuser de la peindre, où de la polluer, mais plutôt l’utilisée comme cadre naturel. Comme l’œuvre précédente j’avait prévu une marge, sauf que cette fois-ci la peinture bleu était plus liquide et s’est éttaler trop loin. J’ai dut l’arrêter avec un contour doré plus compacte.

🙃C’est pas moi qui a choisi la forme de l’œuvre, mais la mousse elle même.

> Signification

Pour analyser « Les continents de cristal », il faut prendre en compte la réalisation. En effet, le fait que la peinture déborde, montre une instabilité et une expansion des territoires. Ça peut faire penser a l’urbanisation qui grignote du terrain sur la nature.

Les contours dorés sont les frontières, les limites qu’on doit s’imposer pour éviter de détruire toute les forêts. On as donc une opposition entre le bleu des continents et le vert du carde extérieur.

🤔On remarque aussi que notre expansion urbaine est petite par apport à la grandeur de la vie.

Laisser un commentaire