Voici ma quatrième peinture sur rocher, que j’ai réalisé lors de mes 15 ans en 2020. Le temps passe, et plus je peint moins je ne veut m’arrêter.

> Mini Biographie

Ce rocher, ne servirai point à construire un édifice. Non, il ne portera pas de charge lourde, et ne serra pas entasser avec des inconnues sur nos murs. Il restera avec ses amis au bord de la rivière. Il montrera aux hommes, mon oeuvre jusqu’à ce que le temps l’ai usé.

> Signification

J’ai conserver le même style que La goutte, mais cette fois-ci j’ai peint un fort en m’inspirant de tous ceux qui m’entour continuellement. Que puis-je dire d’autre que cela ? A part qu’il accentue la réalité de l’abondant des monuments historiques.

En effet, ces splendides constructions ne sont pas entretenue. Les pierres se décroche une par une. L’eau use la roche et creuse des failles. Puis les végétaux s’approprient le territoire, en s’occupant du peu qu’il reste.

Même s’ils ont maintenant un style particulier, que restera t-il dans queques années ? Bientôt les forts n’éxisterons plus, et la nature aura repris ses droits.

Laisser un commentaire